Toute organisation, qu'elle soit publique ou privée, peut se retrouver confrontée à une situation de crise.

Toute organisation, qu'elle soit publique ou privée, peut se retrouver confrontée à une situation de crise.

Mis sur pied pour tester à l’échelle 1/1 la montée en puissance conjointe des cellules du plan d’urgence de Genève Aéroport (PUR-GA) et du dispositif cantonal d’organisation de l’intervention dans les situations exceptionnelles (OSIRIS), l’exercice "Buteo 2015" a débuté mardi 26 mai 2015 à minuit pour s’achever le lendemain matin à 08:00. Il a mis en scène le crash d’un avion de la compagnie aérienne BirdFly.

L’aéronef, qui transportait 203 passagers et 13 membres d’équipages, s’écrasait avant le seuil de piste, après avoir heurté une ligne électrique haute tension et se disloquait en plusieurs morceaux rapidement en proie aux flammes.

La responsabilité de l’Etat-Major d’exercice a été confiée à Stéphane Pillet, directeur général de BTEE SA et à Joël Di Natale, directeur sécurité de BTEE SA.

L’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC), dans une première analyse, a estimé que l’exercice était réussi, les corps exercés ayant fait montre de leur capacité à satisfaire aux exigences légales et réglementaires.

Ces exercices "grandeur nature" sont imposés aux gestionnaires de plates-formes par leur autorité de tutelle et sont réalisés tous les trois ans.

Tous les détails du scénario : http://fal.cn/kBJ